17/04/2012

prévention et sécurité dans les métros bruxellois

 

 

 

16 avril 2012

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Agression mortelle à la STIB : le MR veut du concret

 

 

Le Bureau élargi du Mouvement Réformateur et le Conseil du Mouvement se sont réunis, ce lundi matin, pour faire le point sur l’actualité politique du congé pascal et, notamment, celle relative aux dossiers de la sécurité à Bruxelles et des mouvements sociaux ayant touché plusieurs prisons du pays.

 

Les instances du MR ont ainsi entendu le député-bourgmestre d’Etterbeek, Vincent De Wolf, faire état des propositions présentées, ces derniers jours, par la Ministre de l’Intérieur. Le chef de file MR au Parlement bruxellois a dit «

regretter qu’il ait fallu attendre un incident grave avant que des mesures concrètes soient décidées, dans l’urgence, en faveur d’un renforcement de la sécurité à Bruxelles et dans son transport public, et ce alors que le MR revendiquait celles-ci dès la formation du gouvernement fédéral et, plus particulièrement, le 23 décembre dernier dans le mémorandum sécurité déposé par les bourgmestres libéraux bruxellois auprès de la Ministre, mémorandum resté alors sans suite aucune. ».

 

Le Président du MR, Charles Michel, s’est néanmoins réjoui de voir diverses mesures concrètes proposées par le MR, déjà en décembre dernier, constituer le socle des propositions avancées par la Ministre de l’Intérieur. «

A contrario d’autres formations, le MR ne s’est pas positionné sur ce dossier à coup d’émotions de circonstance mais par les propositions concrètes qu’il a exposé, de longue date, dans les parlements et, notamment, par le mémorandum des bourgmestres MR de Bruxelles. »

 

Le MR prend acte que l’unique mesure concrète mise en oeuvre, à ce jour, n’est cependant pas proprement due à la Ministre de l’Intérieur mais aux bourgmestres réformateurs bruxellois ayant accepté de mettre une partie des policiers locaux en heures supplémentaires, celles-ci financées par l’enveloppe des 30 millions allouée pour le refinancement de la sécurité à Bruxelles.

 

Dans les prochains mois et semaines, le MR veillera tout particulièrement – tant à l’échelon fédéral que régional – à la bonne concrétisation des promesses avancées. Il s’agit, notamment :

-

de l’augmentation du recrutement des nouveaux policiers affectés, pour 250 d’entre eux, aux zones de police locales de Bruxelles ;

 

-

au renforcement de la bridage métro de la police fédérale et à l’allocation pour ses agents des diverses primes déjà perçues par les policiers bruxellois ;

 

 

-

au renforcement de la collaboration de la STIB avec ces mêmes zones, par l’instauration d’un bouton d’appel d’urgence dans chaque véhicule et l’accès aux images de vidéo-surveillance en temps réels ;

 

-

à la révision de la Loi Tobback en vue d’accroître les pouvoirs reconnus aux agents de sécurité de la STIB (contrôle de l’identité et droit de rétention).

 

Le Président du Mouvement Réformateur a également tenu à rappeler l’importance capitale de l’amélioration du suivi judiciaire, actuellement défaillant dans divers arrondissements du pays. La mise en oeuvre du tribunal de comparution directe reste, en la matière, une priorité. Ainsi, pour Charles Michel, «

il y a lieu de renforcer les dispositifs qui permettent de lutter contre l’impunité réelle. Dès l’accomplissement d’un acte délictuel, une sanction immédiate et proportionnée doit être apportée par la société ».

 

Plus d’infos ? Fred CAUDERLIER : 0476/334.184

 

www.mr.be Mouvement Réformateur 84-86 avenue de la Toison d’Or – 1060 Bruxelles

16:58 Écrit par Jeannine Sarels dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stib, métros, sécurité, prévention |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.