07/12/2011

LE DIVORCE MR-FDF PROFITE AU PS

 

7 sur 7
Pensez à l'environnement. Réfléchissez avant d'imprimer!

La N-VA explose, le divorce MR-FDF profite au PS

Le Grand Baromètre Ipsos - Le Soir - RTL publie ses résultats trimestriels, après avoir sondé la population belge en deux salves: une première durant les négociations et une deuxième, pour la première fois, après l'accord gouvernemental. Voici ses grandes tendances.

On connaît désormais la part du FDF dans les résultats du MR.
On connaît désormais la part du FDF dans les résultats du MR. © photo news
La N-VA explose
Peu de surprise du côté flamand puisque la N-VA conforte son dernier score. Mieux, elle l'explose. Alors qu'elle obtenait 28,4% des voix aux législatives de 2010, la voilà maintenant créditée de 35,1% des intentions de vote. Si la popularité de Bart de Wever reste intact en Flandre, en revanche, dans le sud du pays, on se méfie toujours plus du leader nationaliste. En Wallonie, seuls 7% des sondés souhaiteraient le voir jouer un rôle sur la scène politique. A Bruxelles, ils sont 15%.

En outre, Le chef de la N-VA jouit de la meilleure popularité en Flandre, devant Kris Peeters et... Elio Di Rupo, seul francophone présent dans le classement. Les sondés sont pourtant seulement 29% à estimer qu'il avait sa place comme formateur.

Effondrement du MR en Wallonie
En Wallonie, le PS se maintient au même niveau que lors des élections de juin 2010, de même que le cdH à qui profitent tous deux l'accord de gouvernement. Par contre, le MR s'effondre. Alors que le parti de Charles Michel pointait à 22% avant l'accord, le sondage effectué une fois l'accord conclu ne le crédite plus que de 17,6% des intentions de vote, indiquant peut-être que l'électorat libéral est déçu de ce qu'a obtenu son parti.

Papa indésirable
Côté popularité, c'est le formateur qui décroche la timbale avec 67% des sondés souhaitant le voir jouer un rôle. Il est étonnamment suivi par Guy Verhofstadt qui évolue désormais à l'Europe et par Joëlle Milquet. Tous deux récoltent 50% des voix. Si Bart De Wever suscite le plus gros rejet, Michel Daerden est tout de même la deuxième personnalité la moins désirée (54%), suivi par Didier Reynders (49%).

Le PS profite du divorce MR-FDF

A Bruxelles enfin, le divorce entre MR et FDF profite au PS. Ce dernier est crédité de 26,5% des votes tandis que le MR, dissocié du FDF, ne récolte plus que 17%. En outre, on connait désormais le poids du FDF dans les résultats du MR puisque le parti amarante pèse 8,2% des voix. Ecolo et cdH se maintiennent avec respectivement 12,7 et 10,9% des intentions de vote.

Enfin, parmi les personnalités les plus populaires, on retrouve comme en Wallonie Elio Di Rupo et Guy Verhofstadt. Mais dans la région bruxelloise, c'est son président Charles Picqué qui complète le trio de tête. (vt)
 
 
05/12/11 11h58
 
 
 

De Persgroep

11:57 Écrit par Jeannine Sarels | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.