30/11/2011

FLAMANDISATION DE L'ARMEE

 
    • BELGIQUE
      • Accords sur la réduction des effectifs de l’armée

Rédaction en ligne

mardi 29 novembre 2011, 19:48

D’ici 2015, l’armée comptera 32.000 hommes, c’est-à-dire 30.000 militaires et 2.000 civils. Les négociateurs ont également confirmé le calendrier de retrait des troupes belges d’Afghanistan dès 2012.

Accord sur la réduction des effectifs de l’armée

© Belga

Les négociateurs des six partis politiques associés à la formation du gouvernement ont confirmé mardi la réduction des effectifs de l’armée belge. Cette réduction ira de pair avec une spécialisation accrue des troupes belges. Les militaires belges interviennent essentiellement dans le cadre d’opérations internationales. En développant des « niches d’excellence », les négociateurs veulent augmenter la valeur ajoutée de l’armée dans ces opérations.

Les négociateurs ont également confirmé le calendrier de retrait des troupes belges d’Afghanistan. Les premiers soldats partiront dès 2012 et les derniers au plus tard en 2014. Le gouvernement se concertera toutefois avec la coalition internationale pour déterminer la façon d’agir dans ce pays après 2014 et répondre à ses besoins pour soutenir le développement de l’État de droit et assurer la protection de certaines institutions.

Les investissements subiront eux aussi une cure de rigueur budgétaire. Le nouveau gouvernement devra élaborer un plan d’investissement 2012-2014 mais une réflexion sera entamée avec le parlement pour les investissements majeurs à long terme à réaliser après 2014. Est notamment visé l’avenir des F16.

Le futur gouvernement associera également de plus près le parlement dans la préparation et le suivi des futures missions à l’étranger sous mandat des Nations Unies. Il recherchera avec le parlement le mécanisme adéquat qui permettra à la fois de rendre plus fluide la transmission d’information et garantira la confidentialité

Les commentaires sont fermés.