09/11/2011

asile en Belgique et pays sûrs

 

Avec près de 26.956 dossiers en 2010, la Belgique est le troisième pays européen le plus sollicité par les demandeurs d'asile. Le MR plaide depuis longtemps pour un renforcement des conditions d'accès au territoire. Ce mercredi, la Commission de l'intérieur de la Chambre devrait enfin voter une proposition de loi réformatrice qui vise à établir une liste de pays dont les ressortissants ont peu de chances d'obtenir le droit d'asile puisqu'ils n'y risquent rien.
Depuis 2008, la Belgique fait face à une augmentation sans précédent du nombre de demandes d'asile. Pour 2009, la Belgique a reçu 21.645 demandes d'asile, soit une progression de 40% par rapport à 2008.  Pour 2010, les chiffres ont progressé à  26.956 personnes. Avec 2.400 demandeurs par million d'habitants, la Belgique est le troisième pays européen dans le classement des taux les plus élevés de demandeurs d'asile. Face à cette explosion de demandes, les capacités d'accueil sont totalement débordées.
Jacqueline Galant, membre de la Commission de l'Intérieur de la Chambre:
«Pour contrer cette crise de l'asile, le MR avait déposé le 1er février 2011 une proposition de loi visant à établir une liste des pays sûrs. Les pays voisins ont depuis de nombreuses années cette liste de pays d'origine sûrs, c'est-à-dire, des pays où la vie du demandeur d'asile n'est pas en danger. Nous entendons placer sur cette liste des pays dont un nombre croissant de ressortissants viennent en Belgique. C'est le cas de l'Albanie, du Kosovo, de la Serbie ou de la Macédoine par exemple,» explique Jacqueline Galant qui poursuit, «le mois dernier 369 Albanais ont demandé l'asile en Belgique par exemple. Ils choisissent la Belgique car ils savent très bien qu'ils n'ont aucune chance d'être reçu en France ou en Allemagne qui ont cette liste de pays sûrs. Certains d'être refusés chez nos voisins, ils viennent en Belgique.»
Pour la première fois, un consensus se dégage pour donner suite à la revendication du MR mais la vigilance reste de mise.
Denis Ducarme, Député MR: «Il faudra bien s'assurer du contenu de la liste. Nous devons au moins avoir la même liste que nos voisins directs sinon cela ne servira pas à grand chose. C'est fondamental de mettre un frein à l'arrivée massive de demandeurs d'asile alors que nos structures d'accueil sont saturées. On ne peut multiplier les locations de chambre d'hôtel pour compenser le manque de place dans les centres Fedasil ! La capacité d'accueil de Fedasil a été régulièrement augmentée passant à 23.495 places contre 21.500 places fin 2010 et ce n'est pas encore suffisant...,» conclut le Député libéral.

10:56 Écrit par Jeannine Sarels dans Actualité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, asile, belgique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.